Coordination

DocumentsDate added

Order by : Name | Date | Hits [ Ascendant ]
file icon 25-130321-caribsat-presentation-t-van-weeringhot!Caribbean Netherlands Science Institute at St Eustatius and Science in Caribbean programme of netherlands Science Foundation

 

Tjeerd C.E.van Weering* and co workers, Royal Netherlands Institute for Sea Research (NIOZ), 1790 AB Den Burg, P.O.Box 59 Texel, the Netherlands

 

Au cours de l’année 2012, le gouvernement des Pays-Bas a décidé d’établir un établissement  pour des activités scientifiques, pédagogiques et de sensibilisation sur l’ile de Saint-Eustache, appelé « Caribbean Netherlands Science Institute (CNSI) » qui a été créé à Saint-Eustache. Dans le même temps, la fondation de la Science des Pays-bas - the Netherlands Science Foundation (NWO) – a préparé un programme scientifique de recherches appliquées pour les iles caribéennes des Pays-Bas qui doit démarrer en fin d’année. Les sujets prévus pour ce programme seront présentés ainisi que les organismes impliqués et intéressés. Les relations avec le programme COST de l’Union européenne seront précisées. Il est probable que NIOZ (Royal Netherlands Institute for Sea Research ) enverra son navire de recherche Pelaga dans la région des Caraïbes pour un certain nombre de mois en 2014 ou 2015. Ce navire est approprié pour la recherche multidiciplinaire et la participation de partenaires étrangers est demandée. D’autres dispositifs et outils seront mis en à disposition pour une recherche en écologie et des coopérations potentielles seront discutées.

 

ABSTRACT

During 2012 the Dutch governement has decided to establish a facility for support of scientific,  educational and outreach acrtivities on the Island of St Eustatius, named the Caribbean Netherlands Science Institute at St Eustatius (CNSI). This is currently being established. Meanwhile the Netherlands Science foundation (NWO) has started preparations for a Scientific and applied sciences program for the Caribbean Netherlands, expected to start this fall. Expected themes of the programma wil be presented as well as organisations involved and interested, relationship with a EU COST programme to be developed will be indicated. It is likely that NIOZ (Royal Netherlands Institute for Sea Research ) will send its research vessel Pelagia to the Caribbean region for a number of months in either 2014 or 2015. This vessel is suitable for multididciplinary research and participation by foreign partners is sought Other instrument and tools for ecological Rersearch will be highlighted and potential cooperations discussed.


Filename25-130321-caribsat-presentation-t-van-weering.pdfFilesize5.36 MBFiletypepdf  (Mime Typeapplication/pdf)CreatorcoordinatorCreated On:03/22/2013 11:29ViewersEverybodyMaintained byEditorHits1279HitsLast updated on03/29/2013 22:42Homepage
" style="text-decoration: none; color: #333;">Tooltip 03/22/2013 Hits: 1279

Caribbean Netherlands Science Institute at St Eustatius and Science in Caribbean programme of netherlands Science Foundation

 

Tjeerd C.E.van Weering* and co workers, Royal Netherlands Institute for Sea Research (NIOZ), 1790 AB Den Burg, P.O.Box 59 Texel, the Netherlands

 

Au cours de l’année 2012, le gouvernement des Pays-Bas a décidé d’établir un établissement  pour des activités scientifiques, pédagogiques et de sensibilisation sur l’ile de Saint-Eustache, appelé « Caribbean Netherlands Science Institute (CNSI) » qui a été créé à Saint-Eustache. Dans le même temps, la fondation de la Science des Pays-bas - the Netherlands Science Foundation (NWO) – a préparé un programme scientifique de recherches appliquées pour les iles caribéennes des Pays-Bas qui doit démarrer en fin d’année. Les sujets prévus pour ce programme seront présentés ainisi que les organismes impliqués et intéressés. Les relations avec le programme COST de l’Union européenne seront précisées. Il est probable que NIOZ (Royal Netherlands Institute for Sea Research ) enverra son navire de recherche Pelaga dans la région des Caraïbes pour un certain nombre de mois en 2014 ou 2015. Ce navire est approprié pour la recherche multidiciplinaire et la participation de partenaires étrangers est demandée. D’autres dispositifs et outils seront mis en à disposition pour une recherche en écologie et des coopérations potentielles seront discutées.

 

ABSTRACT

During 2012 the Dutch governement has decided to establish a facility for support of scientific,  educational and outreach acrtivities on the Island of St Eustatius, named the Caribbean Netherlands Science Institute at St Eustatius (CNSI). This is currently being established. Meanwhile the Netherlands Science foundation (NWO) has started preparations for a Scientific and applied sciences program for the Caribbean Netherlands, expected to start this fall. Expected themes of the programma wil be presented as well as organisations involved and interested, relationship with a EU COST programme to be developed will be indicated. It is likely that NIOZ (Royal Netherlands Institute for Sea Research ) will send its research vessel Pelagia to the Caribbean region for a number of months in either 2014 or 2015. This vessel is suitable for multididciplinary research and participation by foreign partners is sought Other instrument and tools for ecological Rersearch will be highlighted and potential cooperations discussed.


file icon 24-130321-caribsat-presentation-fr-lalubiehot!Les éruptions historiques aux Petites Antilles : inventaire et spatialisation des impacts physiques et humains

Guillaume LALUBIE, AIHP-GEODE, B.P. 7207, Université des Antilles et de la Guyane,

97 275 Schœlcher, France. Adresse électronique: g.lalubie@hotmail.fr

 

L'histoire volcanologique des Petites Antilles est constituée de 10 éruptions magmatiques à dôme, de 11 éruptions phréatiques et de nombreuses recrudescences fumeroliennes.  L'inventaire et la spatialisation des impacts éruptifs physiques et humains sont basées sur la bibliographie dans laquelle des informations précises ont été extraites. Suffisamment riche en détail, l’inventaire a permis de constituer une base de données : la BDLAVI (Lesser Antilles Volcanic Impact). Les impacts physiques et humains ont également été spatialisés pour constituer un atlas (www.caribsat.com).

L'inventaire a permis de différencier cinq stades d'impacts éruptifs au cours de la période historique aux Petites Antilles. Il est alors possible de proposer une séquence  évolutive type des éruptions et de caractériser les comportements en réaction. Il a été possible de mettre en avant un changement de comportement institutionnel, à partir du 30 août 1902, avec une certaine prise en compte du principe de précaution dans les évacuations et la mobilisation de moyens scientifiques. En revanche, le comportement individuel, consistant en l'évacuation spontanée, est constant depuis l'éruption de 1812 à Saint-Vincent et intervient dès les premières retombées de cendres.

Mots-clés:

Éruptions, impacts volcaniques, principe de précaution, Petites Antilles, Atlas

The historical eruptions in the Lesser Antilles: The inventory and the spatialisation of physical and human impacts

 

Abstract:

The volcanological history of the Lesser Antilles consists of 10 magmatic dome-forming eruptions, 12 phreatic eruptions and 15 fumarolic increases. The inventory and the spatialisation of physical and human volcanic impacts are substantiated by references from which precise information have been extracted. Sufficiently rich in detail, the inventory helped create a database: the BDLAVI (Lesser Antilles Volcanic Impacts). The physical and human volcanic impacts were also spatialised to constitute an atlas. (www.caribsat.com).

The inventory revealed five stages of eruptive impact during the historical period of the Lesser Antilles, making it possible to propose a general evolutionary sequence for eruptions and to characterize reactionary behaviours associated with the phenomenon.  From August 30th 1902, a change in institutional behavior may be observed, by taking into account the precautionary principle in the population evacuation and scientist mobilization. In contrast, the individual behavior, consisting of spontaneous evacuation that occurs with the first ash fallout has been constant since the 1812 eruption at Saint-Vincent.

Key-words:

Eruptions, Volcanic impacts, Precautionary principle, Lesser Antilles, Atlas


Filename24-130321-caribsat-presentation-fr-lalubie.pdfFilesize5.72 MBFiletypepdf  (Mime Typeapplication/pdf)CreatorcoordinatorCreated On:03/21/2013 06:20ViewersEverybodyMaintained byEditorHits954HitsLast updated on03/29/2013 23:01Homepage
" style="text-decoration: none; color: #333;">Tooltip 03/21/2013 Hits: 954

Les éruptions historiques aux Petites Antilles : inventaire et spatialisation des impacts physiques et humains

Guillaume LALUBIE, AIHP-GEODE, B.P. 7207, Université des Antilles et de la Guyane,

97 275 Schœlcher, France. Adresse électronique: g.lalubie@hotmail.fr

 

L'histoire volcanologique des Petites Antilles est constituée de 10 éruptions magmatiques à dôme, de 11 éruptions phréatiques et de nombreuses recrudescences fumeroliennes.  L'inventaire et la spatialisation des impacts éruptifs physiques et humains sont basées sur la bibliographie dans laquelle des informations précises ont été extraites. Suffisamment riche en détail, l’inventaire a permis de constituer une base de données : la BDLAVI (Lesser Antilles Volcanic Impact). Les impacts physiques et humains ont également été spatialisés pour constituer un atlas (www.caribsat.com).

L'inventaire a permis de différencier cinq stades d'impacts éruptifs au cours de la période historique aux Petites Antilles. Il est alors possible de proposer une séquence  évolutive type des éruptions et de caractériser les comportements en réaction. Il a été possible de mettre en avant un changement de comportement institutionnel, à partir du 30 août 1902, avec une certaine prise en compte du principe de précaution dans les évacuations et la mobilisation de moyens scientifiques. En revanche, le comportement individuel, consistant en l'évacuation spontanée, est constant depuis l'éruption de 1812 à Saint-Vincent et intervient dès les premières retombées de cendres.

Mots-clés:

Éruptions, impacts volcaniques, principe de précaution, Petites Antilles, Atlas

The historical eruptions in the Lesser Antilles: The inventory and the spatialisation of physical and human impacts

 

Abstract:

The volcanological history of the Lesser Antilles consists of 10 magmatic dome-forming eruptions, 12 phreatic eruptions and 15 fumarolic increases. The inventory and the spatialisation of physical and human volcanic impacts are substantiated by references from which precise information have been extracted. Sufficiently rich in detail, the inventory helped create a database: the BDLAVI (Lesser Antilles Volcanic Impacts). The physical and human volcanic impacts were also spatialised to constitute an atlas. (www.caribsat.com).

The inventory revealed five stages of eruptive impact during the historical period of the Lesser Antilles, making it possible to propose a general evolutionary sequence for eruptions and to characterize reactionary behaviours associated with the phenomenon.  From August 30th 1902, a change in institutional behavior may be observed, by taking into account the precautionary principle in the population evacuation and scientist mobilization. In contrast, the individual behavior, consisting of spontaneous evacuation that occurs with the first ash fallout has been constant since the 1812 eruption at Saint-Vincent.

Key-words:

Eruptions, Volcanic impacts, Precautionary principle, Lesser Antilles, Atlas


file icon 24-130321-caribsat-presentation-en-lalubiehot!Les éruptions historiques aux Petites Antilles : inventaire et spatialisation des impacts physiques et humains

Guillaume LALUBIE, AIHP-GEODE, B.P. 7207, Université des Antilles et de la Guyane,

97 275 Schœlcher, France. Adresse électronique: g.lalubie@hotmail.fr

 

L'histoire volcanologique des Petites Antilles est constituée de 10 éruptions magmatiques à dôme, de 11 éruptions phréatiques et de nombreuses recrudescences fumeroliennes.  L'inventaire et la spatialisation des impacts éruptifs physiques et humains sont basées sur la bibliographie dans laquelle des informations précises ont été extraites. Suffisamment riche en détail, l’inventaire a permis de constituer une base de données : la BDLAVI (Lesser Antilles Volcanic Impact). Les impacts physiques et humains ont également été spatialisés pour constituer un atlas (www.caribsat.com).

L'inventaire a permis de différencier cinq stades d'impacts éruptifs au cours de la période historique aux Petites Antilles. Il est alors possible de proposer une séquence  évolutive type des éruptions et de caractériser les comportements en réaction. Il a été possible de mettre en avant un changement de comportement institutionnel, à partir du 30 août 1902, avec une certaine prise en compte du principe de précaution dans les évacuations et la mobilisation de moyens scientifiques. En revanche, le comportement individuel, consistant en l'évacuation spontanée, est constant depuis l'éruption de 1812 à Saint-Vincent et intervient dès les premières retombées de cendres.

Mots-clés:

Éruptions, impacts volcaniques, principe de précaution, Petites Antilles, Atlas

The historical eruptions in the Lesser Antilles: The inventory and the spatialisation of physical and human impacts

 

Abstract:

The volcanological history of the Lesser Antilles consists of 10 magmatic dome-forming eruptions, 12 phreatic eruptions and 15 fumarolic increases. The inventory and the spatialisation of physical and human volcanic impacts are substantiated by references from which precise information have been extracted. Sufficiently rich in detail, the inventory helped create a database: the BDLAVI (Lesser Antilles Volcanic Impacts). The physical and human volcanic impacts were also spatialised to constitute an atlas. (www.caribsat.com).

The inventory revealed five stages of eruptive impact during the historical period of the Lesser Antilles, making it possible to propose a general evolutionary sequence for eruptions and to characterize reactionary behaviours associated with the phenomenon.  From August 30th 1902, a change in institutional behavior may be observed, by taking into account the precautionary principle in the population evacuation and scientist mobilization. In contrast, the individual behavior, consisting of spontaneous evacuation that occurs with the first ash fallout has been constant since the 1812 eruption at Saint-Vincent.

Key-words:

Eruptions, Volcanic impacts, Precautionary principle, Lesser Antilles, Atlas

Filename24-130321-caribsat-presentation-en-lalubie.pdfFilesize4.57 MBFiletypepdf  (Mime Typeapplication/pdf)CreatorcoordinatorCreated On:03/21/2013 05:19ViewersEverybodyMaintained byEditorHits1624HitsLast updated on03/29/2013 23:01Homepage
" style="text-decoration: none; color: #333;">Tooltip 03/21/2013 Hits: 1624

Les éruptions historiques aux Petites Antilles : inventaire et spatialisation des impacts physiques et humains

Guillaume LALUBIE, AIHP-GEODE, B.P. 7207, Université des Antilles et de la Guyane,

97 275 Schœlcher, France. Adresse électronique: g.lalubie@hotmail.fr

 

L'histoire volcanologique des Petites Antilles est constituée de 10 éruptions magmatiques à dôme, de 11 éruptions phréatiques et de nombreuses recrudescences fumeroliennes.  L'inventaire et la spatialisation des impacts éruptifs physiques et humains sont basées sur la bibliographie dans laquelle des informations précises ont été extraites. Suffisamment riche en détail, l’inventaire a permis de constituer une base de données : la BDLAVI (Lesser Antilles Volcanic Impact). Les impacts physiques et humains ont également été spatialisés pour constituer un atlas (www.caribsat.com).

L'inventaire a permis de différencier cinq stades d'impacts éruptifs au cours de la période historique aux Petites Antilles. Il est alors possible de proposer une séquence  évolutive type des éruptions et de caractériser les comportements en réaction. Il a été possible de mettre en avant un changement de comportement institutionnel, à partir du 30 août 1902, avec une certaine prise en compte du principe de précaution dans les évacuations et la mobilisation de moyens scientifiques. En revanche, le comportement individuel, consistant en l'évacuation spontanée, est constant depuis l'éruption de 1812 à Saint-Vincent et intervient dès les premières retombées de cendres.

Mots-clés:

Éruptions, impacts volcaniques, principe de précaution, Petites Antilles, Atlas

The historical eruptions in the Lesser Antilles: The inventory and the spatialisation of physical and human impacts

 

Abstract:

The volcanological history of the Lesser Antilles consists of 10 magmatic dome-forming eruptions, 12 phreatic eruptions and 15 fumarolic increases. The inventory and the spatialisation of physical and human volcanic impacts are substantiated by references from which precise information have been extracted. Sufficiently rich in detail, the inventory helped create a database: the BDLAVI (Lesser Antilles Volcanic Impacts). The physical and human volcanic impacts were also spatialised to constitute an atlas. (www.caribsat.com).

The inventory revealed five stages of eruptive impact during the historical period of the Lesser Antilles, making it possible to propose a general evolutionary sequence for eruptions and to characterize reactionary behaviours associated with the phenomenon.  From August 30th 1902, a change in institutional behavior may be observed, by taking into account the precautionary principle in the population evacuation and scientist mobilization. In contrast, the individual behavior, consisting of spontaneous evacuation that occurs with the first ash fallout has been constant since the 1812 eruption at Saint-Vincent.

Key-words:

Eruptions, Volcanic impacts, Precautionary principle, Lesser Antilles, Atlas

file icon 23-130321-caribsat-presentation-gutton-peroche-leonehot!Méthode d'optimisation de l'accessibilité des zones refuges en cas d'évacuation pédestre face au risque de tsunami (Martinique) 

Frédéric Leone, Professeur des Universités, UMR GRED (Université Paul Valéry - Montpellier 3 et IRD), Centre IRD de Montpellier, BP 64501, 34394 Montpellier cedex 5, frederic.leone@univ-montp3.fr

Mathieu Péroche, Doctorant, UMR GRED (Université Paul Valéry - Montpellier 3 et IRD), Centre IRD de Montpellier, BP 64501, 34394 Montpellier cedex 5, mathieu.peroche@gmail.com

Rafaëlle Gutton, Ingénieur d’étude, UMR Espace-Dev, Centre IRD de Martinique, BP 8006, 97259 Fort-de-France Cedex, rafaelle.gutton@gmail.com

Le risque de tsunami menace l’ensemble des côtes caribéennes et plus particulièrement les Petites Antilles. Les premiers modèles de propagation disponibles évaluent à seulement quelques minutes les temps d’arrivée sur la Martinique pour les sources sismiques les plus proches. Face à cette menace élevée, la seule parade efficace est l’évacuation préventive et planifiée des populations littorales. Cette mesure de protection nécessite d’établir en amont un système d’alerte régional performant, de modéliser les tsunamis, de préparer les populations et d’établir des plans de secours locaux et régionaux. Afin d’optimiser un plan d’évacuation, il convient d’évaluer les quantités de personnes exposées, les itinéraires d’évacuation possibles, les lieux de mise en sécurité et les délais pour évacuer ces populations menacées. Or ces informations cruciales sont encore absentes dans les plans de secours des Antilles françaises. L’objectif de notre recherche est de développer un modèle d’accessibilité pédestre des zones refuges pour l’ensemble de la Martinique. Il repose sur la constitution de bases de données des enjeux humains à l’échelle locale, sur la constitution de graphes routiers connexes dans un environnement SIG, sur la recherche de zones refuges et sur le paramétrage de vitesses d’évacuation pédestres. Les itinéraires d’évacuation sont calculés selon l’algorithme de Dijkstra qui propose les plus courts chemins du graphe routier entre les zones littorales et les zones refuges. Les premiers résultats permettent de cartographier les délais théoriques et les trajets de mise en sécurité des populations et de confronter ces résultats avec des scénarios d’arrivée de tsunamis.

 

Mots-clés : risque, tsunami, évacuation, modélisation, accessibilité, graphe, cartographie, Martinique, Petites Antilles 

 

Abstract

The risk of tsunami threatens the whole Caribbean coastline and especially the Lesser Antilles. The available models of tsunami propagation estimate that the travel times would be only of a few minutes to impact the Martinique Island, from the closest seismic sources. Considering this high threat, the most effective measure is a preventive and organized evacuation of the coastal population. This requires the designing of a regional warning system, a modelling of tsunamis propagation, preparing the population to evacuate and drawing up local and regional emergency plans. In order to optimize an evacuation plan, we have to assess the number of people at risk, the potential evacuation routes, the safe areas and the available time to evacuate all the people. But this essential information is still missing in the French West Indies emergency plans. Our research purpose is to develop a model of refuge areas accessibility for the whole Martinique. It is based on population databases at local scale, the development of connected graphs of roads, the identification of potential safe areas and the setting of pedestrian velocity. Evacuation routes are calculated using the Dijkstra's algorithm which gives the shortest path between risk and safe zones. The first results allow us to map the theoretical times and routes to secure exposed population and to compare these results with tsunamis scenarii.

 

Keywords: risk, tsunami, evacuation, modelling, accessibility, graph, mapping, Martinique, Lesser Antilles


Filename23-130321-caribsat-presentation-gutton-peroche-leone.pdfFilesize1.64 MBFiletypepdf  (Mime Typeapplication/pdf)CreatorcoordinatorCreated On:03/21/2013 03:19ViewersEverybodyMaintained byEditorHits1208HitsLast updated on03/29/2013 23:00Homepage
" style="text-decoration: none; color: #333;">Tooltip 03/21/2013 Hits: 1208

Méthode d'optimisation de l'accessibilité des zones refuges en cas d'évacuation pédestre face au risque de tsunami (Martinique) 

Frédéric Leone, Professeur des Universités, UMR GRED (Université Paul Valéry - Montpellier 3 et IRD), Centre IRD de Montpellier, BP 64501, 34394 Montpellier cedex 5, frederic.leone@univ-montp3.fr

Mathieu Péroche, Doctorant, UMR GRED (Université Paul Valéry - Montpellier 3 et IRD), Centre IRD de Montpellier, BP 64501, 34394 Montpellier cedex 5, mathieu.peroche@gmail.com

Rafaëlle Gutton, Ingénieur d’étude, UMR Espace-Dev, Centre IRD de Martinique, BP 8006, 97259 Fort-de-France Cedex, rafaelle.gutton@gmail.com

Le risque de tsunami menace l’ensemble des côtes caribéennes et plus particulièrement les Petites Antilles. Les premiers modèles de propagation disponibles évaluent à seulement quelques minutes les temps d’arrivée sur la Martinique pour les sources sismiques les plus proches. Face à cette menace élevée, la seule parade efficace est l’évacuation préventive et planifiée des populations littorales. Cette mesure de protection nécessite d’établir en amont un système d’alerte régional performant, de modéliser les tsunamis, de préparer les populations et d’établir des plans de secours locaux et régionaux. Afin d’optimiser un plan d’évacuation, il convient d’évaluer les quantités de personnes exposées, les itinéraires d’évacuation possibles, les lieux de mise en sécurité et les délais pour évacuer ces populations menacées. Or ces informations cruciales sont encore absentes dans les plans de secours des Antilles françaises. L’objectif de notre recherche est de développer un modèle d’accessibilité pédestre des zones refuges pour l’ensemble de la Martinique. Il repose sur la constitution de bases de données des enjeux humains à l’échelle locale, sur la constitution de graphes routiers connexes dans un environnement SIG, sur la recherche de zones refuges et sur le paramétrage de vitesses d’évacuation pédestres. Les itinéraires d’évacuation sont calculés selon l’algorithme de Dijkstra qui propose les plus courts chemins du graphe routier entre les zones littorales et les zones refuges. Les premiers résultats permettent de cartographier les délais théoriques et les trajets de mise en sécurité des populations et de confronter ces résultats avec des scénarios d’arrivée de tsunamis.

 

Mots-clés : risque, tsunami, évacuation, modélisation, accessibilité, graphe, cartographie, Martinique, Petites Antilles 

 

Abstract

The risk of tsunami threatens the whole Caribbean coastline and especially the Lesser Antilles. The available models of tsunami propagation estimate that the travel times would be only of a few minutes to impact the Martinique Island, from the closest seismic sources. Considering this high threat, the most effective measure is a preventive and organized evacuation of the coastal population. This requires the designing of a regional warning system, a modelling of tsunamis propagation, preparing the population to evacuate and drawing up local and regional emergency plans. In order to optimize an evacuation plan, we have to assess the number of people at risk, the potential evacuation routes, the safe areas and the available time to evacuate all the people. But this essential information is still missing in the French West Indies emergency plans. Our research purpose is to develop a model of refuge areas accessibility for the whole Martinique. It is based on population databases at local scale, the development of connected graphs of roads, the identification of potential safe areas and the setting of pedestrian velocity. Evacuation routes are calculated using the Dijkstra's algorithm which gives the shortest path between risk and safe zones. The first results allow us to map the theoretical times and routes to secure exposed population and to compare these results with tsunamis scenarii.

 

Keywords: risk, tsunami, evacuation, modelling, accessibility, graph, mapping, Martinique, Lesser Antilles


file icon 22-130321-caribsat-presentation-doliquehot!CARACTÉRISATION DES IMPACTS CYCLONIQUES SUR LA VÉGÉTATION : DÉVELOPPEMENT D’UNE MÉTHODE DE DÉTECTION DE CHANGEMENT

 

Florent GRAVIN 1, Franck DOLIQUE 1+2

1 : UMR 228 ESPACE-DEV – Institut de Recherche pour le Développement (IRD), 3 rue de la Rose des Vents, BP 8006 – 97259 Fort-de-France cedex / Maison de la télédétection, 500 rue Jean-François Breton, 34000 Montpellier

2 : Université des Antilles et de la Guyane (UAG), Campus de Martinique, BP 7207 – 97275 Schoelcher cedex. corresponding autor  franck.dolique@martinique.univ-ag.fr

 

Ce travail a pour but d’identifier automatiquement, à partir de l’imagerie satellitaire, les variations de l’occupation du sol et de la structuration végétale à la suite du cyclone DEAN (août 2007). Des séries d’images satellitales obtenues par la station SEAS-Guyane ont été acquise avant et après la survenue du cyclone. Plusieurs familles d’outils et méthodes algorithmiques ont été testées 15 cartes de changement ont été générées et optimisées en fonction du suivi de couverture voulue : banane, canne à sucre, mangrove. Les résultats obtenus sont très satisfaisants, surtout sur le volume de changement, des recherches plus poussée doivent encore être poursuivies pour caractériser la nature réelle de ces changements (impact réel du cyclone ou changement d’orientation agricole volontaire)

 

ABSTRACT

This work aims to automatically identify, from satellite imagery, changes in land use and vegetation structure in the wake of Hurricane Dean (2007 August). Series of satellite images obtained by the SEAS-Guyane data station were acquired before and after the onset of the cyclone. Several families of tools and algorithmic methods were tested. 15 change cards were generated and optimized for monitoring coverage desired : banana, sugarcane, mangrove. The results obtained are very good, especially on the volume change. Further research must still be pursued to characterize the true nature of these changes (real impact of the cyclone shift agricultural voluntary)


Filename22-130307-caribsat-presentation-dolique.pdfFilesize6.74 MBFiletypepdf  (Mime Typeapplication/pdf)CreatorcoordinatorCreated On:03/21/2013 02:29ViewersEverybodyMaintained byEditorHits727HitsLast updated on03/29/2013 22:59Homepage
" style="text-decoration: none; color: #333;">Tooltip 03/21/2013 Hits: 727

CARACTÉRISATION DES IMPACTS CYCLONIQUES SUR LA VÉGÉTATION : DÉVELOPPEMENT D’UNE MÉTHODE DE DÉTECTION DE CHANGEMENT

 

Florent GRAVIN 1, Franck DOLIQUE 1+2

1 : UMR 228 ESPACE-DEV – Institut de Recherche pour le Développement (IRD), 3 rue de la Rose des Vents, BP 8006 – 97259 Fort-de-France cedex / Maison de la télédétection, 500 rue Jean-François Breton, 34000 Montpellier

2 : Université des Antilles et de la Guyane (UAG), Campus de Martinique, BP 7207 – 97275 Schoelcher cedex. corresponding autor  franck.dolique@martinique.univ-ag.fr

 

Ce travail a pour but d’identifier automatiquement, à partir de l’imagerie satellitaire, les variations de l’occupation du sol et de la structuration végétale à la suite du cyclone DEAN (août 2007). Des séries d’images satellitales obtenues par la station SEAS-Guyane ont été acquise avant et après la survenue du cyclone. Plusieurs familles d’outils et méthodes algorithmiques ont été testées 15 cartes de changement ont été générées et optimisées en fonction du suivi de couverture voulue : banane, canne à sucre, mangrove. Les résultats obtenus sont très satisfaisants, surtout sur le volume de changement, des recherches plus poussée doivent encore être poursuivies pour caractériser la nature réelle de ces changements (impact réel du cyclone ou changement d’orientation agricole volontaire)

 

ABSTRACT

This work aims to automatically identify, from satellite imagery, changes in land use and vegetation structure in the wake of Hurricane Dean (2007 August). Series of satellite images obtained by the SEAS-Guyane data station were acquired before and after the onset of the cyclone. Several families of tools and algorithmic methods were tested. 15 change cards were generated and optimized for monitoring coverage desired : banana, sugarcane, mangrove. The results obtained are very good, especially on the volume change. Further research must still be pursued to characterize the true nature of these changes (real impact of the cyclone shift agricultural voluntary)


  • «
  •  Start 
  •  Prev 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  5 
  •  6 
  •  7 
  •  8 
  •  Next 
  •  End 
  • »
Page 1 of 8

Ressources

Moteur recherche

Visitors

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday259
mod_vvisit_counterYesterday679
mod_vvisit_counterThis week3365
mod_vvisit_counterThis month11901
mod_vvisit_counterAll811023