CategoriesFiles

folder icon 11 Projet

 
CARIBSAT
Système Caribéen d'Information Environnementale : du Satellite à l'Acteur
Caribbean Satellite Environmental Information System
 

Le projet CARIBSAT, coordonné par l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD - Martinique, UMR ESPACE-Dev) consiste à concevoir et mettre en œuvre un Observatoire sur l’Environnement à l’échelle des petites Antilles basé sur un Atlas géographique dynamique alimenté par l’acquisition et le traitement d’imageries satellitaires, de données environnementales sol et de chroniques hydrométéorologiques.

A travers le projet CARIBSAT, la télédétection et l’approche spatiale constituent :

  • une plateforme de collaboration multidisciplinaire de recherche scientifique

  • un outil de formation d’étudiants et d’experts

  • un outil d’évaluation, de gestion et d’aménagement des territoires considérés, mais aussi

  • un vecteur de rapprochement entre acteurs publics et privés dans chaque île, de collaboration régionale dans la caraïbe et d’ouverture à la coopération européenne et internationale.

Le projet CARIBSAT utilise des images SPOT et radar (ENVISAT) acquises par la station SEAS de Guyane. La plateforme opérationelle du projet est domiciliée à la Martinique.


The CARIBSAT project - managed by the Institute of Research for Development (IRD - Martinique, UMR ESPACE-Dev)  - aims at conceiving and implementing an instrument to monitor the Environment in the Lesser Antilles based on an online geographic atlas supplied by the acquisition, processing and analysis of satellite images, ground environmental data as well as hydro-meteorological reports.

CARIBSAT is meant to provide the region with operational data in the perspective of contributing to a sound environmental management and a sustainable development. More specifically, the project is targeted towards the preservation of the biodiversity in land and sea, the management of the risks implied by natural disasters and the impact of climate change through the following activities : 

  • Monitor by creating an online platform for interdisciplinary scientific research,

  • Train and educate by building programmes for the training of students and experts,

  • Support policy making processes by developing this tool as an instrument for the assessment, management and planning of the target territories,

  • Integrate by making this platform a vehicle for cooperation between public and private organisations in each island, between the territories of the Lesser Antilles archipelago and an engine for regional and European cooperation.

CARIBSAT is using Spot and other satellite types images collected by the SEAS IRD station in French Guyana.  The operational platform is located in Martinique. 



 

folder icon 239 Archives
folder icon 26 Territoires Caraïbe

 

Territoires Caraïbe

 

Infrastructure de données géographiques

  • Antoine Cheula (Système Caribéen d’Information Environnementale)
  • GEOMATYS (Modules du Système d’Information de CARIBSAT)
  • David Réchal (Production d’une mosaïque ortho-rectifiée des Petites Antilles)
  • Yoann Moreau (Mise en place d’un module de recalage automatique pour des images SPOT)
  • GEOMATYS (Outil de Webmapping, en cours)

 

Système d’information géographique régional

  • Frédéric Léone (Base de données géoréférencées sur le bassin caribéen)

 

Cartographie de l'utilisation des sols par télédétection 

  • Antoine Cheula (Classification pixel de l’occupation des sols, en attente)
  • Christophe Révillion (Classification orientée objet de l’occupation des sols)

 

Hydrogéomorphologie régionale

  • Christian Depraetere (Application bassins versants, en attente)

 

Détection de changement 

  • Florent Gravin (Application agriculture)
  • David Réchal (Application sargasses, en attente)

 

Anthropisation

  • Steeven Maizeroi (Application spatiocartes, en attente)

 

Application Espace Sud Martinique

  • Eric Edouard (Modèle de données, en attente)

Cartes d'occupation des sols

 

Dans un contexte d'absence de référentiel géographique à moyenne échelle des Petites Antilles et au regard des dynamiques fortes qui contraignent les espaces insulaires, une cartographie généraliste d'occupation des sols est élaborée à partir de la donnée satellitaire régionale (SPOT 5) régulièrement acquise au niveau de la station SEAS à Cayenne (Guyane).

La nomenclature de cette cartographie est généraliste, représentative des milieux naturels caribéens et adaptée à l'ensemble des Petites Antilles. L’un des enjeux de l’utilisation de la télédétection passive dans le projet CARIBSAT est de permettre à certains acteurs décisionnels de mettre en place un suivi de certains grand types d’occupation des sols, et de pouvoir caractériser leurs changements par des données statistiques.

 

 

D’une manière générale, ces grands types d’occupation du sol apparaissent homogènes, relativement à leur environnement, sur des images de télédétection satellitaire à une échelle appropriée. Dans ce contexte, cette action a pour but de développer une chaine de traitement dont l’entrée correspond à une image acquise par télédétection satellitaire et dont la sortie correspond aux limites des zones recherchées avec diverses statistiques permettant de caractériser ces zones. L’objectif étant de permettre à un acteur de mener cette étude interactivement, le développement informatique dans cette mission va jusqu’à la mise en place d’un démonstrateur attestant de la faisabilité de l’approche.

 

Anthropisation des milieux

 

Les spatio-cartes proposées ici sont des représentations géoréférencées simplifiées de l'occupation des sols établies à partir d'images Google Earth. Les images Google Earth sont traitées pour représenter l'état d'anthropisation des territoires : les zones qui tendent vers le vert foncé sont les terrains les moins défrichés, vers les teintes claires les plus défrichées et/ou bâties. 

La carte ci-dessous donne l'exemple de l'île de Sainte-Croix (US Iles vierges). Ce travail sera prochainement affiné en éliminant l'effet d'exposition (ombre) et réalisé pour toutes les Petites Antilles (1/02/2012).

 

Cliquez pour agrandir...

Ile de Sainte-Croix (USVI)

 

Les données régionales

 

Le travail accompli pour le programme CARIBSAT a consisté à obtenir, compiler, valider et structurer au sein d’un Système d’Information Géographique (SIG) diverses données disponibles gratuitement en ligne. Ces données concernent des thématiques variées : risques naturels, indicateurs socioéconomiques, infrastructures, populations, occupation du sol. Les données existantes disponibles sont multiples, cependant, elles sont dispersées auprès des différents organismes les ayant produites ou les mettant à disposition. Un premier résultat de ce travail aura été de les identifier puis d’en faire l’acquisition. Pour certaines données, le géoréférencement ou l’agrégation sur des données déjà géoréférencées ont été nécessaires. Par la suite, une mise sous un standard d’exploitation SIG commun (MapInfo et ArcGis) a été effectuée. Pour chaque fichier créé, une fiche standard de métadonnées est mise à disposition des utilisateurs.

 

 

 

Atlas en ligne : Le cataloque hydro-géomorphométrique régional

 

Il s'agit de concevoir un atlas des caractéristiques hydro-géomorphologiques des bassins versants des Petites Antilles, à partir des données MNT (SRTM, résolution 3’’ d’arc, soit 90x90m), des cartes d'occupation des sols issues du programme Caribsat et des caractéristiques environnementales notamment géologiques des bassins versants.

Deux volets interviennent:

            1 - le volet traitements numériques des données et cartographie (relief, bassins versants, réseau hydrographie, pentes, orientations, zones érodées et exhaussées, etc.) 

            2 - le volet recherche bibliographique, expertise de terrain et dynamique du système (contribution à la base de connaissance CARIBSAT)

Application à la Martinique : Atlas hydrogéomorphométrique initiant à la découverte scientifique de la variété des formes de terrain (implication DEAL).

 

 

Projet d'atlas hydrogéomorphologique de la Martinique

 

La détection de changements

 

Cette action se propose de mettre en place une structure physique de type «observatoire » afin de mettre au point des méthodologies de détection et d'étude des modifications environnementales à partir des outils satellitaires, dans un contexte postcyclonique. L'objectif général sera de mettre au point des algorithmes de détection automatique des modifications environnementales à la suite d'un événement météo-marin de forte intensité  (houles cycloniques, tempêtes, cyclones...), à partir d'une base de données d'images satellitales récentes et variées (différents satellites, différentes échelles et résolutions). Il s'agira ensuite de surveiller et caractériser les rythmes et les mécanismes d’évolution, d’adaptation et de résilience de différents milieux insulaires tropicaux face aux événements traumatiques.

 

 

L'application au territoire de la CAESM (ESPACE-SUD Martinique)

 

L’approche spatiale (Imagerie satellitaire, Modèles numériques de terrain, Système d’information géographique) couplée à l’analyse des phénomènes naturels (hydroclimatiques, marins, etc.) et des actions anthropiques est appliquée au territoire de l’ESPACE-Sud. Les travaux contribueront à protéger et à mettre en valeur durablement les espaces littoraux du Sud Martinique.

L’intérêt scientifique portera sur l’approfondissement de la connaissance des interactions du système « Terre/Mer ». L’Espace Sud mettra en place les expérimentations et le projet CARIBSAT contribuera à mettre à la disposition de ce territoire des outils d’aide à la décision mobilisant l’ensemble des méthodologies relatives à la télédétection en milieu tropical.

A ce titre, un système d’information géographique capable d’intégrer et d’analyser les produits cartographiques issus des images satellites dans une plate-forme évolutive sera mis en place, et permettra de passer du « Satellite à l’Acteur » sur les thématiques suivantes :

  • Suivi du trait de côte et des flux de transfert entre le milieu terrestre et le milieu marin en partenariat avec l’UAG
  • Suivi des biocénoses marines en partenariat avec l’OMMM,
  • Suivi de l’occupation des sols en partenariat avec l’IRD
  • Evaluation des risques environnementaux en partenariat avec l’UAG
  • Suivi des zones humides et mangroves en partenariat avec Impact-Mer

 


 

folder icon 19 Climat

Bases de connaissance hydroclimatique

 

Data Rescue

  • Jean-Louis Maridet ( Données anciennes Martinique et Guadeloupe)
  • Lauren Platon (Données anciennes Martinique)

 

Evènements extrêmes

  • Benjamin Arndt (Cyclone Dean en Guadeloupe)
  • Jean-Ronald Gourer (Sécheresse en Martinique)
  • Harry-Gros Désormeaux (MEMOCYC, Mémoire des cyclones)

 

Climatologie et changements climatiques

  • Karen Morvan (Climatologie et types de temps)
  • Anne-Lise Patrice (Contexte changement climatique)
  • Céline Sinivassin-Naik (Télédétection et hydrométéorologie)


Climat

Les principaux objectifs sont :

-       Sauvegarder, allonger les séries de données anciennes sur les territoires dans le contexte du changement climatique

-       Développer la connaissance environnementale (climat, évènements hydroclimatiques)

-       Soutenir les besoins d’information météorologique des autres actions du projet Caribsat

-       Partager les expériences, échanger sur les pratiques, développer la coopération régionale 

 

 

 

Les Types de temps

 

 

L’impact des émissions anthropiques des gaz à effet de serre est l’un des problème majeurs de notre société. Comment caractériser l’impact du changement climatique sur un territoire aussi réduit que l’île de la Martinique ?

Pour évaluer les tendances fiables sur l’évolution des paramètres météorologiques, le choix des postes de mesure de référence est primordial. Il faut donc disposer de séries climatologiques les plus longues possibles avec une qualité suffisante pour être exploitables.

 

Mais également les données doivent être homogénéisées afin de détecter les ruptures introduites par des modifications telles que des changements de capteurs ou d’environnement des sites de mesure, et il faut enfin corriger les biais pour ne laisser apparaître que le seul signal climatique. C’est ainsi qu’une méthode d’homogénéisation de séries climatologiques est appliquée pour garantir une bonne qualité des données utilisées. Il est à noter que compte-tenu de la non-homogénéisation de séries climatologiques en Guadeloupe (actuellement en cours), l’évolution des températures et des précipitations sur cette île n’a pu être par exemple encore étudiée.

 

Ainsi, après une étude de l’évolution des paramètres observés (température, précipitations), ont été examinés l’activité cyclonique sur le bassin atlantique, ainsi que l’activité orageuse.../...

 

Application Webmapping

 

L'action porte sur la réalisation d’une application de webmapping d’interrogation d’une base de données d’événements cycloniques (MEMOCYC) : cliquez ici...

 

L'action s’insère dans le cadre de la mise en place du Système d’informations du projet CaribSat. Elle porte sur la valorisation des résultats du projet et des partenaires à travers la mise en place et l’exploitation d’une IDS et le déploiement d’une application de webmapping pour le grand public.

 

 

 

Sauvegarde de données

 

Le Data Rescue est une chaîne d’actions variées allant de la recherche et l’investigation de sources, l’inventaire de documents, leur lecture, l’identification des informations utiles, la sauvegarde des documents en péril, la saisie des données et leur intégration dans la base de données climatologique de Météo France pour compléter les séries.

 

L’objectif final de cette action d’envergure est à terme de pouvoir aborder la connaissance du changement climatique et ses impacts sur les territoires insulaires français. Puis de partager cette expertise méthodologique avec les îles voisines et impulser l’action Data rescue à l’échelle de la Caraïbe.

 

Sècheresses

 

L'objectif des travaux sur les sécheresses a été de faire un état des lieux autour du thème de la sécheresse et de sa caractérisation. Un premier examen du suivi de la sécheresse par l’utilisation du produit pluvio-satellite TRMM  a été effectué 

 

 

 

Distribution spatio-temporelle des précipitations

 

 

Estimation des pluies par le radar METEO-France

 

Pour l’amélioration de la veille hydrologique, la capacité technique de valoriser les pluies à l’échelle des bassins versants est une préoccupation majeure.

 

 

 


 

folder icon 14 Milieu marin

Milieu marin

 

  • Médéric Mainson (Télédétection d’habitats marins de l’île de Saba)
  • Médéric Mainson (Télédétection automatisée des habitats marins)
  • Nevantropic (Etude des signatures spectrales de colonies récifales de l’île de la Guadeloupe)
  • Nadia Proia et Claude Bouchon (Suivi de l’état de santé des récifs coralliens)
  • David Réchal (Outil de détection de sargasses dans la Caraïbe) 

 


 

 

Santé des coraux

 

L'action a permis de mobiliser l'imagerie satellitaire pour détecter les zones de blanchissement de coraux. Cette action se décompose en 4 étapes :

 

1 - Constitution d’une bibliothèque spectrale des différentes espèces de coraux représentatives de l’ensemble des récifs Caraïbes

Estimer les limites de la télédétection liées aux milieux récifaux. Définir les capteurs adéquats ; définir des indicateurs liés à la radiométrie “réelle”. Orienter les segmentations / classifications

2 - Mise au point d’indicateurs de santé des récifs coralliens accessibles par satellite

Recherche d'une signature spectrale commune aux coraux morts liée aux variations de couleur et d'activité photosynthétique ( symbiotes / épiphytes ). Mise au point d'un indice textural lié à l'homogénéisation de la signature spectrale des récifs induit par la dégradation du récif. Bathymétrie satellitaire. Correction de la variabilité du signal liée à l'atténuation du rayonnement par la colonne d'eau

 

 

 

3 - Cartographie des récifs coralliens susceptibles d'être caractérisés

Définir à partir des limites méthodologiques induites par les paramètres environnementaux les zones récifales pour lesquelles un suivi de l'état de santé est envisageable.

Développer une méthode de segmentation permettant la cartographie des zones déterminées précédemment. Bathymétrie satellitaire. Correction de la variabilité du signal liée à l'atténuation du rayonnement par la colonne d'eau

4 - Mise en place d’un service de suivi pendant une durée limitée

Choix du capteur le plus apte à produire l'indicateur pour un coût, une couverture et une fréquence donnés. Test de la robustesse de l'indicateur. Automatisation tant que possible de la chaîne de production de l'indicateur. Interfaçage du service de suivi vers l'infrastructure de données spatiales.

 

Cartographie des habitats

 

L'océan qui couvre 70% de la surface terrestre est un territoire généralement inconnu et mal étudié. Les zones côtières représentent une zone de biodiversités importantes. Dans un contexte d'acidification des océans, de réchauffement climatique et de pression anthropique accrue, une méthode de cartographie précise et rapide des fonds marins permettra de pouvoir surveiller, étudier et comprendre les modifications en cours.

 

L'interprétation d'imagerie satellitaire permet de connaitre l'état de vaste étendu géographiques à un instant T. Dans le cas de la des milieux marins, en plus des traitements habituels a la télédétection, l'interprétation des données est soumis a la correction de la colonne d'eau. La méthode consiste a générer une carte d'indice invariant en fonction de la profondeur. Cette méthode comporte 5 étapes:

- Séparation des sources de rayonnements sur le trajet optique (diffusion atmosphérique,

interface air/océan, diffusion océanique, réflexion benthique).

- Isolement de la composante du rayonnement benthique.

- Détermination des coefficients d'atténuation de la colonne d'eau

- Correction bathymétrique (avec ou sans carte bathymétrique)

- Attribution des caractéristiques benthique a chaque indice.

- Classification


folder icon 12 Mangrove

Mangrove

 

  • Béatrice de Gaulejac (Bibliographie de la cartographie des mangroves de la Caraïbe par satellite) 
  • Maxime Claden (Cartographie de la mangrove Génipa)
  • Mélanie Herteman et Béatrice de Gaulejac (Coopération régionale au service de l’observation des mangroves dans la Caraïbe)

 


 

 

Dynamique de la mangrove après impact cyclonique

 

Le suivi de la dynamique de la plus grande mangrove de Martinique (> 1000 ha) après un impact cyclonique est étudié. Trois cartes de végétation de la mangrove de Genipa ont été produites : ante cyclone, post cyclone, et carte d’impact à 3 niveaux (utilisation d’images satellitaires).

 

En revanche, aucun suivi sur les populations carcinologiques n’a encore été effectué. Ainsi, l’impact sur les populations de crabe, les modes de recrutement des espèces et la recolonisation ou non des zones impactées après le passage d’un cyclone restent des problématiques encore mal connues.

 

 

 

 

L’objectif de ce volet est donc d’étudier la résilience de l’écosystème par la caractérisation des populations carcinologiques fouisseuses au sein de parcelles choisies selon le type de végétation et leur niveau d’impact.


 

folder icon 14 Littoral

Littoral

 

    • Alan Cavalin (Instrumentation pour le suivi de l’évolution du trait de côte du nord de la Martinique)
    • Jessica Charpentier (Instrumentation pour le suivi de l’évolution du trait de côte du sud Caraïbe de la Martinique)
    • Mathieu Jeanson et Olivier Cohen (Campagne d’instrumentation océanographique et sédimentologique des lieux-dits Chevalier et Diamant à la Martinique) 
    • Elodie Joseph-Angélique (Evolution du littoral des lieux-dits de l’Anse l’Etang, de Tartane et de Plage l’autre bord entre 1951 et 2010)
    • Samy Alami (Réseaux de surveillance morphologique des plages de la Martinique)
    • Samy Alami (Echanges méthodologiques entre Trinidad et la Martinique)
    • Franck Dolique (Synthèse Trait de côte)

 


 

Les objectifs principaux de cette action sont :

- Valider un état de référence sur images satellites du trait de côte et des variabilités hors épisodes extrêmes. Automatisation d’un processus de calcul de la position du trait de côte.

- Contribuer à la définition de la limite administrative du rivage pour permettre une gestion actualisée des 50 pas géométriques (urbanisation du littoral et protection des espaces naturels) et à la planification d’éventuels ouvrages de protection.

Les littoraux des Petites Antilles sont particulièrement surveillés car il sont soumis à des dynamiques physiques plurielles : érosion et engraissement. A ces mécanismes naturels se surimposent des facteurs anthropiques dont les conséquences sont magnifiées lors du passage des phénomènes météorologiques paroxysmiques (tempêtes tropicales, ouragans, etc.).

 

 

 

Ces milieux littoraux sont soumis régulièrement à des événements météo-marins extrêmes (ouragans) qui génèrent des surcotes dont la conséquence principale est la déstabilisation des rivages. Ces conditions s’aggraveront vraisemblablement dans un avenir proche, du fait des modifications climatiques globales. Il s’avère donc nécessaire pour la communauté scientifique comme pour les gestionnaires du littoral de bénéficier d’un cadre méthodologique et opérationnel de surveillance de l’évolution des milieux côtiers. En dehors des données qui serviront à la recherche appliquée, ce réseau servira à alimenter tous les organismes et institutions, demandeurs de chiffres nouveaux.


 

folder icon 13 Urbanisation

Urbanisation

 

Prospective urbaine

  • Christian de Vassoigne (Prospective urbaine en Martinique, en attente)
  • Yuji Kato (Méthodologie pour le calcul de probabilité d’implantation d’habitat dispersé par entropie maximale)

 

Tache urbaine

  • Kristell Dever (Ontologie de l’urbanisation à Fort-de-France, en attente)
  • David Réchal (Test d’une méthodologie de détection de la tache urbaine)
  • David Réchal (Procédé de détection automatique de zones urbanisées dans la Caraïbe)
  • Antoine Cheula (Extraction des éléments bâtis sur une image SPOT 5 panchromatique)

 


 

 

Ontologie urbaine

 

Techniquement, la mission s'inscrit dans le contexte des approches d'interprétation automatique de l'urbain dans les images à base de connaissances expertes formalisées via des ontologies. Elle s'appuie sur des travaux effectués par Atif et al. La mission peut être réalisée grâce à la base de données images obtenues via l'antenne de réception SPOT de l'IRD de Cayenne.

 

Dynamique de l'urbanisation 

 

 

L’action relative à l’étude des phénomènes liés au développement de l’urbanisation et de l’habitat diffus a pour objectif de mettre en évidence les dynamiques impliquées dans la production des espaces urbains. Cette action comporte trois volets : l’analyse du phénomène d’urbanisation, l’évaluation des risques naturels en zones urbaines, et enfin la réalisation d’une ontologie des formes urbaines. Cette mission s’inscrit dans le premier volet.

 

Détection de tâches d'objets artificialisés

 

 

Indicateurs de risques en milieu urbain

 

Cette mission s’inscrit dans le cadre du volet Risques Naturels de l’Action 8 du Projet CARIBSAT : Indicateurs Géographiques de Risques Naturels (IGRN), appliqués au territoire de la Communauté d’Agglomération de l’Espace Sud Martiniquais (CAESM). Cette étude s’attache à définir les espaces urbanisés fortement soumis aux risques naturels en spatialisant l’ensemble des composantes du risque que sont les aléas, les enjeux et leurs vulnérabilités.

 

Le territoire de la CAESM est soumis à de fortes pressions naturelles et anthropiques qui s’exercent simultanément sur un territoire exigu. Sur ce même espace coexistent des enjeux humains, économiques, environnementaux et patrimoniaux importants ainsi que des menaces d’origines climatiques, géophysiques et de fortes contraintes topographiques. Ainsi, l’urbanisation croissante et les fortes densités de population sont exposées à une forte sismicité, un volcanisme actif et une activité cyclonique intense propice aux inondations et aux mouvements de terrain.

 

L’élaboration d’un jeu d’indicateurs de risques spatialisés qui permette des analyses et des restitutions cartographiques à différentes échelles répond au double objectif d’outil d’aide à la décision et de communication dans le domaine de risques naturels.

 

 

 


 

folder icon 2 Biodiversité

Biodiversité

 

Conservation des habitats du Moqueur Gorge blanche

  • Jean-Raphaël Gros-Désormeaux (Test méthodologique de localisation d’écotopes de gagnage du Moqueur gorge blanche à la Martinique, en attente)

 

Conservation des habitats des Limicoles

  • Catherine Godefroid (Test méthodologique de localisation d’écotopes de gagnage des limicoles à la Martinique)

 

Evaluation des écosystèmes

  • Christophe Révillon (Indicateurs d'impact de l'érodibilité des bassins versants sur le milieu côtier)

 


Les îles de la Martinique et de Sainte-Lucie sont les deux seuls écosystèmes insulaires des Petites Antilles abritant le Moqueur gorge blanche (Ramphocinclus Brachyurus). Dans un contexte mondial d’érosion de la diversité biologique, la connaissance et le suivi d’espèces endémiques constituent des enjeux majeurs. Les enquêtes et relevés de terrain étant parfois longs et coûteux, sans jamais atteindre l’exhaustivité, il est apparu que les outils associés de télédétection et les SIG pouvaient permettre d’acquérir de la connaissance de manière fiable, rapide et peu coûteuse. Un travail de classification supervisée, combiné à des traitements SIG, d’ordre topographique aboutit à une cartographie des écotopes potentiels du Moqueur gorge blanche.../...

 

 


 

folder icon 17 Risques naturels

Risques naturels

 

Indicateurs géographiques de risques naturels

  • Frédéric Léone (Construction d’indicateurs géographiques de risques naturels dans la Caraïbe)
  • Rafaëlle Gutton (Elaboration, application et spatialisation d’indicateurs géographiques de risques naturels à la Martinique)

 

Risque de submersion marine par tsunami

  • Rafaëlle Gutton, Mathieu Péroche (Simulation d'évacuation en cas de tsunamis en Martinique)

 

Monographie historique du volcanisme

  • Guillaume Lalubie (Atlas des éruptions historiques des Petites Antilles)

 


 

 

Indicateurs géographiques de risques naturels dans la Caraibe

 

Cette mission s'inscrit dans le cadre de la création de l'atlas environnemental des Petites Antilles, action 1 du Projet CARIBSAT. 

 

Un indicateur géographique de risque a pour but de comprendre et de situer les risques sur un territoire en intégrant toutes les composantes du risque que sont l’aléa et la vulnérabilité des enjeux. Le passage de la mesure du risque à sa mise en carte doit nécessairement prendre une forme synthétique et simplifiée garantie par la notion d’indicateur spatialisé ou géographique.

 

 

Toute démarche cartographique d’évaluation et d’affichage du risque nécessite de définir les référentiels spatiaux adaptés aux données dont on dispose et au message que l’on souhaite porter. Ces référentiels concernent aussi bien la définition spatiale de l’aléa, des enjeux présents, des critères de vulnérabilité retenus, que les mailles géographiques de calcul du risque (maillage territorial). Dans le cas présent, les différents indices de risque proposés sont basés sur des zonages d’aléas de référence mis à disposition par la communauté scientifique internationale ou bien conçu par nos soins à partir de données brutes.

 

Trois zonages de référence des aléas naturels à l’échelle du bassin caribéen ont été retenus :

 

· Sismique : le zonage sismique correspond aux zones exposées à un aléa sismique moyen à fort (secteurs exposés à une accélération maximale du sol supérieure ou égale à 0,8 m/s ayant 10% de chance d’être dépassée d’ici 50 ans (Source : GSHAP/SSS, 1999)

· Submersion marine : le zonage submersion marine correspond aux zones exposées à un aléa submersion marine moyen à fort (secteurs compris entre 0 et 20 m d’altitude et situés à moins de 5 km des côtes (Source : SRTM/USGS, 2000)

· Volcanique : ce zonage s’applique aux zones exposées à un aléa volcanique moyen à fort (secteurs situés à moins de 20km d’un volcan actifs au cours de la période historique (GVP/SI, 1999)

 

Evacuation des populations littorales en cas de tsunami

 

 

 

Les données hydro-volcano-géomorphométriques à l'échelle des massifs volcaniques des Petites Antilles 

 

11 îles concernées, soit 25 massifs volcaniques au diamètre aux alentours de 10 km, dont 12 volcans actifs (du nord au sud) pour un commandement compris entre 500 et 1467 m :

 

                         1- Saba (Mount Scenery)

                         2- Saint-Eustache (The Quill)

                         3- Saint-Kitts (Liamuiga, Middle Range, South-East Range)

                         4- Nevis (Nevis Peak)

                         5- Montserrat (Centre Hills, Soufrière Hills)

                         6- Guadeloupe (Janneton-Baille-Argent, Sans-Toucher, Soufrière de Guadeloupe)

                         7- Dominique (Morne Diablotin, Complexe des Trois Pitons)

                         8- Martinique (Montagne Pelée, Pitons du Carbet, Morne Jacob)

                         9- Sainte-Lucie (Piton Flore, Qualibou-Morne?)

                       10- Saint-Vincent (Soufriere de Saint-Vincent, Morne Garu, Grand Bonhomme, South-east volcanic)

                       11- Grenade (Mount Sainte-Catherine, Mount Granby-Qua Qua, South East Mount)

           

            Les cartes

                       - la segmentation des massifs et sous-massifs (Méthode MAPAM [Massif PArtitioning and Merging] appliquée au relief inversé)

                       - la surface enveloppe

                       - l'organisation de l'espace (urbanisation, espaces ruraux, espaces naturel, voies de communication : représentation chorématique)

                       - Géologie simplifiée homogénéisée et axée sur l'âge des dépôts

 

 

            Données socio-environnementales

                       - l'occupation des sols (cartes Caribsat)

                       - l'activité volcanique

                       - l'activité hydro-géomorphologique

                       - les volumes érodés par vallée et par massif


 

folder icon 1 Cartes

Dans cette section sont identifiées les cartes vectorisées téléchargeables.

 

Seules apparaitront les cartes :

  • pour lesquelles vous avez formulé une demande de droits d'utilisation qui a été validée par l'administrateur, et
  • seulement si vous êtes connecté avec vos identifiants et mot de passe.

 


 

 

 

Ressources

Moteur recherche

Visitors

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday46
mod_vvisit_counterYesterday117
mod_vvisit_counterThis week163
mod_vvisit_counterThis month3193
mod_vvisit_counterAll466872