120925 - Principales publications du projet CARIBSAT

Email Imprimer PDF

Principales publications du projet CARIBSAT

 

Territoires Caraïbes
Cartes pédologiques simplifiées de la Guadeloupe et de la Martinique.
Publications IRD sur les sols de la Guadeloupe et de la Martinique - 1960 - 2002 .
 
Carte pédologique de la Martinique - F. Colmet-Daage - ORSTOM/IRD, 1969
 
L’objectif de l’action 1 du projet CARIBSAT est la conception et la mise à disposition d’une cartographie généraliste d’occupation du sol sur l’ensemble de l’arc insulaire des Petites Antilles (zone d'étude en Figure 1). Celle-ci est élaborée à partir de la donnée satellitaire régionale (SPOT 5 à 10 mètres de résolution) régulièrement acquise au niveau de la station SEAS à Cayenne (Guyane).../...
 
Une chaine de traitements a été mise en place afin d'automatiser la détection de changement sur des séries temporelles d'images satellites. L'objectif est de classifier les changements survenus après un évènement de type météo-marin de forte intensité. Nous travaillons sur le cyclone DEAN, et disposons de différentes acquisitions avant et après le cyclone. L'idée, dans l'automatisation de la caractérisation des impacts du cyclone, est d'établir des cartes de changement entre chaque couple d'image avant/après, puis de comparer ces résultats afin d'extraire une carte définitive d'impact. Les jeux d'images pouvant être conséquents, des routines sont nécessaires au traitement en série de l'ensemble des acquisitions.Une chaine de traitements a été mise en place afin d'automatiser la détection de changement sur des séries temporelles d'images satellites. L'objectif est de classifier les changements survenus après un évènement de type météo-marin de forte intensité. Nous travaillons sur le cyclone DEAN, et disposons de différentes acquisitions avant et après le cyclone.../...
 
Ce rapport s’inscrit dans le cadre de l’action 7 du projet CARIBSAT. Il a pour but de décrire une approche technique et algorithmique à la détection de changement appliquée au contexte de l’imagerie satellite. Ceci à des fins de caractérisation d’impacts majeurs dus à des évènements météo-marin de forte intensité.../...
 
L'objectif de cette interface est de manipuler les différents paramètres cités et décrits ci dessus afin d'établir une classification des changement, exprimée non en classe mais en teinte sur chacune des bandes analysées. Le résultat, une fois exporter sous envi, sera une image en couleur, sur 3 bandes, dont l'intensité de chaque bande révèle la nature des changements observés sur la scène.../...
 
Le travail accompli pour le programme CARIBSAT a consisté à obtenir, compiler, valider et structurer au sein d’un Système d’Information Géographique (SIG) diverses données disponibles gratuitement en ligne. Ces données concernent des thématiques variées : risques naturels, indicateurs socioéconomiques, infrastructures, populations, occupation du sol. Les données existantes disponibles sont multiples, cependant, elles sont dispersées auprès des différents organismes les ayant produites ou les mettant à disposition. Un premier résultat de ce travail aura été de les identifier puis d’en faire l’acquisition.
 
Dans un contexte d'absence de référentiel géographique à moyenne échelle des Petites Antilles et au regard des dynamiques fortes qui contraignent les espaces insulaires, une cartographie généraliste d'occupation des sols est élaborée à partir de la donnée satellitaire régionale (SPOT 5) régulièrement acquise au niveau de la station SEAS à Cayenne (Guyane).
 
 
Nativement, QGIS est conçu pour fonctionner avec du shapefile (format ArcGIS). Il dispose cependant de la possibilité de lire toute une série de données vectorielles telles que le Tab (MapInfo), le kml (Google Earth), le gpx (format d’échange GPS), etc. .../...
 
 
 
 
 
 
Dans le cadre du projet CARIBSAT, une chaîne de traitements automatique permettant de recaler géométriquement les données satellitaires acquises en pied d’antenne, station SEAS à Cayenne, est actuellement en cours de réalisation. Ce recalage consiste en la mise en correspondance entre toutes nouvelles acquisitions et une image de référence orthorectifiée, et repose sur des méthodes de transformations affines et élastiques. Il apparaît donc nécessaire de posséder une référence orthorectifiée (correction des déformations causées par l’altitude du satellite, l’angle d’acquisition et le relief) pour toute image susceptible d’être acquise dans le cadre du projet ; c’est-à-dire une référence pour les îles comprises entre les Îles Vierges Britanniques et Trinidad et Tobago.../...
 
Ce module est prévu pour être connecté en amont à un serveur de stockage, à travers le dossier de dépôts des images mise en production dans le cadre du projet Caribsat) afin de fournir en aval deux images recalées par rapport à une mosaïque orthorectifiée (produit GEOVIEW produit par David Réchal). Ce dossier devra par la suite être directement accessible par le progiciel développé par GEOMATYS qui va ensuite stocker les métadonnées des images dans MDWeb. Le premier produit est une image recalée par une transformation affine (les paramètres de recalage sont fournis dans un fichier texte dans le cas ou ceux-ci seraient nécessaires result.txt et pre_result.txt). Nous détaillerons par la suite ces documents. Le second produit correspond à l’image recalée par transformation affine ET transformation élastique (la encore les paramètres de transformation sont fournis dans un fichier texte result-elastique.txt).../...
 
Élaborer une plateforme géospatiale en mesure de servir les besoins dʼun projet mettant en oeuvre de la donnée de télédétection en pied dʼantenne, et en particulier prendre en charge la notion de séries temporelles de données. A ce titre, un des enjeux majeurs résolu lʼannée précédente, concernait la capacité du système, à exploiter de la donnée multidimensionnelle, et permettre son indexation au moyen dʼun composant de type R-Tree. Une fois cet enjeu maitrisé, nos équipes se sont attelées à couvrir les trois derniers axes de développement nécessaires à la réalisation de la plateforme, à savoir : • Permettre au système de mieux qualifier de la donnée de télédétection ; • Automatiser les procédures de référencement et dʼinsertion de données satellitaires (Spot 5) au sein du système dʼinformation ; • Développer un client Web permettant de gérer la métadonnée et la donnée liée aux images acquises en pied dʼantenne, et servir de la donnée géographique généraliste au travers de services Web standardisés. Lʼensemble de ces développements restant ont été réalisé dans le courant de lʼannée 2010, et nous ont permis de mettre en place les différents composants de lʼinfrastructure, en Martinique pour la partie consultation et exploitation des couches dʼinformation géographique généraliste, et en Guyane pour les services de diffusion de données et métadonnées produites en pieds dʼantenne .../...
 
L’action 1 comprend plusieurs objectifs pour la réalisation d’un SIG des Petites Antilles : a. Création d’une plateforme SIG associant base de données, système de gestion et de catalogage de la donnée et des métadonnées, et outil web de restitution cartographique. b. Création d’une base de données de connaissances comportant des informations visuelles (données *.shp et GeoTiff) et textuelles (rapports d’études, publications...). c. Mise en place et animation d’un réseau de partenaires dans la zone Petites Antilles. d. Création d’une carte d’occupation des sols de la zone à partir d’images de télédétection. Le présent rapport fait brièvement état de l’avancement des activités liées aux trois premiers objectifs. La cartographie de l’occupation des sols constitue la tâche principale du centre IRD – Martinique au sein de l’action 1. Elle fait donc l’objet d’un descriptif technique et méthodologique plus détaillé.
 
Cette note a pour objet de fournir des éléments d'informations relatifs à l'implication de l'Espace-Sud dans le projet CARIBSAT – Système caribéen d'information environnementale : du satellite à l'acteur – dont l'Institut de Recherche pour le Développement (Centre IRD Martinique-Caraïbe, US ESPACE) est chef de file et la communauté d'agglomération de l'Espace-Sud l'un des partenaires.
 
Présentation de la CAESM lors de la réunion de lancement du projet CARIBSAT à Sainte-Luce le 5 mars 2010. L’Espace Sud : « site qui est façonné par l’homme » et qui façonne également ce dernier « selon une utilisation rationnelle de l’espace et des ressources naturelles ». L’Espace Sud est un territoire original, structuré par un important littoral sur lequel se trouve la plupart des communes et imprégné dans son histoire de l’implantation, puis du développement de la canne à sucre .../...
 
L’approche spatiale (imagerie SPOT),couplée à l’approche géographique d’un territoire de projets tels que l’Espace Sud, contribuera à protéger et à aménager les espaces littoraux du Sud Martinique en se basant sur la connaissance du système « Terre/Mer ». L’ Espace Sud, avec l’aide des partenaires du projet CARIBSAT, mettra en place les outils permettant l’expérimentation, sur son territoire, de méthodologies relatives à la télédétection en milieu tropical.../...
 
 
 
La réalisation de ce projet découle des besoins même du projet CARIBSAT en matière de gestion de séries temporelles de données raster. La mise en oeuvre d’une Infrastructure de Données Spatiales dans ce contexte, pose en effet la question de la conception d’un système d’information capable de prendre en charge de la donnée spatialisée, en particulier au format raster. Outre la mise en oeuvre de technologies propres à la gestion de données spatialisées bidimensionnelles, les besoins du projet CARIBSAT montrent l’importance de prévoir la prise en charge du temps (séries temporelles d’images 2D) et de l‘altitude (données météorologiques).
 
Le plus important dans ce projet est d’établir une représentation des dynamiques. Ce doit être un atlas vivant, il faut donc privilégier l’analyse des dynamiques à une approche statique.../...

Details

 
 
 
Climat
The INTERREG Caribbean IV program recommends the valorization and protection of the region’s environmental core, through collaborative and sustainable management of resources. It uses Martinique as the test case.../...
 
Les principaux objectifs sont : - Sauvegarder, allonger les séries de données anciennes sur les territoires dans le contexte du changement climatique - Développer la connaissance environnementale (climat, évènements hydroclimatiques) - Soutenir les besoins d’information météorologique des autres actions du projet Caribsat - Partager les expériences, échanger sur les pratiques, développer la coopération régionale
 
En Guyane, les précipitations constituent l’élément principal du climat et jouent un rôle important dans le quotidien des populations, que ce soit au niveau des besoins en eau potable, de l’agriculture mais aussi pour le suivi des inondations et des sécheresses. Les réseaux d’observations au sol présentent de nombreuses lacunes et les produits « pluie-satellite » TRMM (Tropical Rainfall Measuring Mission) et MPE (Multisensor Precipitation Estimate) représentent une alternative à ces déficiences. Les produits « pluie-satellite » sont alors validés à partir d’indices statistiques pour déterminer une résolution temporelle optimale. La spatialisation des pluies est abordée par une classification hiérarchique sur composantes principales des données TRMM 3B42 V6 (au pas de temps mensuel) de 1998 à 2010. Ces données sont également utilisées pour réaliser une climatologie des pluies. Par ailleurs, l’utilisation du TRMM aux Antilles pour la surveillance des pluies dans un contexte de crues rapides apparaît inadéquate du fait de sa résolution spatiotemporelle. Cependant, le TRMM peut contribuer pour la surveillance des phénomènes de sécheresse (phénomènes à grande échelle) dans la Caraïbe, notamment par le produit TRMM 3B43 V6 qui fournit des anomalies de précipitations. Sur les dix dernières années, un déficit de 20 % et plus des précipitations observées sur les mois d’octobre à décembre a été suivi d’une sécheresse l’année suivante.../...
 
Dans le cadre de cette note de synthèse, destinée à recenser les documents bibliographiques nécessaires à l'interprétation du phénomène « sécheresse », le travail de Fionna HANNE 2008 occupe une place centrale. Plusieurs aspects y sont abordés: - Tout d'abord, la définition du terme sécheresse : la sécheresse est la conséquence d'un déficit hydrique et s'articule autour du triptyque : intensité, durée et espace. - Ensuite, elle détermine plusieurs types de sécheresse : · La sécheresse météorologique, déficit hydrique sur une période donnée comparativement à la normale (moyenne sur à peu près 50 ans). · La sécheresse agricole où le manque d'eau agit sur le rendement des plantes. · La sécheresse hydrologique lorsque les réserves hydrologiques perdent de leur volume ou sont asséchées. · La sécheresse géotechnique lorsqu'il y a un véritable impact sur la structure édaphique voire pédologique entraînant des fissures dans le bâti. Elle fait ensuite un état des lieux des indices à travers le monde en fonction du type de sécheresse qu'ils caractérisent.../...
 
L’impact des émissions anthropiques des gaz à effet de serre est l’un des problème majeurs de notre société. Comment caractériser l’impact du changement climatique sur un territoire aussi réduit que l’île de la Martinique ? Pour évaluer les tendances fiables sur l’évolution des paramètres météorologiques, le choix des postes de mesure de référence est primordial. Il faut donc disposer de séries climatologiques les plus longues possibles avec une qualité suffisante pour être exploitables. Mais également les données doivent être homogénéisées afin de détecter les ruptures introduites par des modifications telles que des changements de capteurs ou d’environnement des sites de mesure, et il faut enfin corriger les biais pour ne laisser apparaître que le seul signal climatique. C’est ainsi qu’une méthode d’homogénéisation de séries climatologiques est appliquée pour garantir une bonne qualité des données utilisées. Il est à noter que compte-tenu de la non-homogénéisation de séries climatologiques en Guadeloupe (actuellement en cours), l’évolution des températures et des précipitations sur cette île n’a pu être par exemple encore étudiée.../...
 
 
 
Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. La climatologie, science de l’étude des climats, s’intéresse essentiellement à leur classification. L’identification d’un type de climat est effectuée à l’aide d’estimations établies à partir de mesures statistiques annuelles et mensuelles sur des données atmosphériques locales telles que la température, les précipitations, l’ensoleillement, l’humidité et la vitesse du vent. Il est important de réaliser une climatologie des paramètres atmosphériques. Ainsi, des évènements déjà passés nous pourrons mieux prévoir des évènements futurs.../...
 
 
 
 
Le DATA RESCUE est une chaine d’actions variées comprenant la recherche et l’investigation de sources, l’inventaire de documents, leur lecture, l’identification des informations utiles, la sauvegarde des documents en péril, la saisie des données et leur intégration dans la base de données climatologiques de Météo France pour compléter les séries. En Martinique, ce processus de préservation a été entrepris au travers du projet CARIBSAT au sein duquel Météo France est responsable de l’action 2 : constitution d’une base de données hydro climatique « la mémoire du climat ». A l’échelle caribéenne, une problématique dite commune est dégagée : le besoin de connaissance du climat passé pour appréhender le climat futur. L’allongement des séries observées devrait permettre une validation plus longue des modèles climatiques et une meilleure acuité de l’équation de transfert entre modèles et observations.../...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
L'objectif de cette note de synthèse est de faire un état des lieux autour du thème de la sécheresse et de sa caractérisation. Les documents observés abordent le thème sur des angles différents afin de scinder l'ensemble des perspectives d'étude. Ainsi l'étude favorise la compréhension du phénomène "sécheresse" à des échelles multiples.  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La méthodologie utilisée a été celle de l’action nationale « Sauvegarde des données anciennes » définie par la Direction de la Climatologie de Météo-France à Toulouse.  
 
 
 
 
La méthodologie utilisée a été celle de l’action nationale « Sauvegarde des données anciennes » définie par la Direction de la Climatologie de Météo-France à Toulouse. Elle peut se résumer comme suit : a) Identification des fonds d’archives et recherche des données, b) Inventaire des données et métadonnées, c) Comparaison avec les données présentes dans la BDCLIM, d) Récupération des données : duplication par microfilmage, photographie ou scan, emprunt des documents, e) Recherche des métadonnées pour identifier le site de mesure les données à saisir, f) Saisie et contrôle de la saisie des données, g) Insertion des données dans la BDCLIM.
 
 
 
 
Dans le cadre de cette étude, nous allons expliquer l’impact de la marée de tempêtes et la houle cyclonique sur le territoire de la Guadeloupe. Ces deux phénomènes associé au passage d’un passage d’un cyclone ont pour effet des conséquences différentes.  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les changements climatiques sont l'objet d'études scientifiques intenses, de nombreuses interrogations du grand public et d'un défaut manifeste de prises de décisions de la plupart des responsables politiques.../...
 
 
 
 
Climate changes are currently the subject of intense scientific research and many questions are being asked by the general public, but on the other hand there is an obvious failure on the part of politicians to make decisions. This is very strange since so many factors contribute to our awareness of the interactions that take place at planetary scale between physical environments (the oceans, the atmosphere, the continents), chemical environments (substances found in water, in the air, the soil, etc.) and living environments (florae and faunae) and to our ability to measure the impact of human activities on these environments.../...
 
 
 

Milieu MarinDate added

L'action doit permettre de mobiliser l'imagerie satellitaire pour détecter les zones de blanchissement de coraux.
 
 
 
 
L'océan qui couvre 70% de la surface terrestre est un territoire généralement inconnu et mal étudié. Les zones côtières représentent une zone de biodiversités importantes. Dans un contexte d'acidification des océans, de réchauffement climatique et de pression anthropique accrue, une méthode de cartographie précise et rapide des fonds marins permettra de pouvoir surveiller, étudier et comprendre les modifications en cours.
 
 
 
 
Les indicateurs de la gouvernance des aires protégées forment le thème du groupe de travail N°4 (WP4) du projet Pampa. Contrairement aux indicateurs environnementaux (WP2) ou socio-économiques (WP3), ils n’ont fait l’objet d’aucune réflexion préalable lors du projet LITEAU II « Développement d'outils diagnostics et exploratoires d'aide à la décision pour éva-luer la performance d'Aires Marines Protégées (AMP) » (Pelletier, 2007)[1] (#_ftn1) et n’ont donc pas bé-néficié de la démarche méthodologique résumée dans la figure 1. Or la gouvernance de l’envi-ronnement littoral, et à fortiori celle des aires marines protégées, constitue un concept récent.../...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Cette étude vise à mettre au point un indicateur de l'état de santé des récifs coralliens estimé par télédétection optique à très haute résolution. La zone d'étude considérée dans ce rapport est Grand-Cul-De-Sac-Marin en Guadeloupe. Ce rapport fait la synthèse des travaux entrepris depuis la rédaction du premier rapport de recherche sur l’étude des signatures spectrales des colonies récifales.../...
 
 
 
 
 
 
 
 
Présentation de l'Action 3 - Cartographie des biocénoses marines - à la réunion de lancement du projet CARIBSAT, Sainte-Luce le 3 février 2010.
 
 
 
 
Présentation des activités programmées dans l'action 4.
 
 
 
 
 
 
 
 
Poster UAG - Laboratoire DYNECAR
 
 
 
 
Cette étude vise à mettre au point un indicateur de l'état de santé des récifs coralliens estimé par télédétection optique à très haute résolution. La zone d'étude considérée dans ce rapport est Grand-Cul-De-Sac-Marin en Guadeloupe. Ce rapport fait la synthèse des travaux entrepris jusqu'ici et décrit les axes de recherche à développer par la suite.../...
 

   Mangrove
Date added

  
Le suivi de la dynamique de la plus grande mangrove de Martinique (> 1000 ha) après un impact cyclonique est étudié. Trois cartes de végétation de la mangrove de Genipa ont été produites : ante cyclone, post cyclone, et carte d’impact à 3 niveaux (utilisation d’images satellitaires).
 
 
 
 
 
 
 
 
Milieu naturel remarquable, la mangrove de la baie de Fort-de-France occupait en 2006 une surface d’environs 1100 ha sur un total de 1800 ha de mangrove en Martinique. Cette mangrove est soumise à de nombreuses pressions anthropiques et climatiques dont l’impact sur son fonctionnement et son état est non négligeable. Son classement en réserve naturelle régionale est une étape décisive pour sa préservation. Le 17 août 2007, le cyclone DEAN a fortement frappé cet écosystème fragile. L’action 5 du projet Caribsat (programmée sur la période 2010-2011) propose dans ce double contexte d’utiliser les images de télédétection pour cartographier l’état de la mangrove (emprise, cartographie des différents types d’habitat, état de santé des peuplements) avant et après le passage du cyclone DEAN. Les résultats viendront compléter l’état des lieux en cours de réalisation par le PNRM (Parc Naturel Régional de la Martinique) et devraient être intégrés à court terme dans un outil de suivi de la restauration de la forêt littorale .../...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Carte de la mangrove de Genipa en 2006 : Données utilisées pour la cartographie: - Images Ikonos (5/08/2006), SPOT 5 (14/11/2006), BD ortho® IGN (2004) - Carte des sols et formations végétales inondables de la baie de Fort de France (D. Imbert, M. Brossard, 1987) - Enquête terrain et relevés GPS du 17 au 26 mai 2010 Fond de carte: -BD ortho® IGN (2004)
 
 
 
 
Cette synthèse bibliographique a été réalisée dans le cadre de l'action 5 du programme Interreg CARIBSAT. Ce document a pour objectif de présenter les travaux de cartographie des mangroves réalisés dans la caraïbe par des moyens satellitaires. Il s'agit d'un document généraliste à l'attention des personnes intéressées par les mangroves et leurs moyens d'étude satellitaire, document d'interface qui n'a pas la prétention de synthétiser les connaissances ni sur les mangroves, ni sur les satellites.../...
 
 
 
 
Rapport d'étape de l'Action 5 -  Suivi de la dynamique de la mangrove après un impact cyclonique. Réunion de lancement du projet CARIBSAT, Sainte-Luce, 3 mars 2010.
 
 
 
 
Présentation PPS de l'Action 5 - Suivi de la dynamique de la mangrove après un impact cyclonique. Réunion de lancement du projet CARIBSAT, Sainte-Luce, 3 mars 2010.
 
 

Littoral

L'action 6 porte sur les littoraux des Petites Antilles qui sont particulièrement surveillés car il sont soumis à des dynamiques physiques plurielles : érosion et engraissement. A ces mécanismes naturels se surimposent des facteurs anthropiques dont les conséquences sont magnifiées lors du passage des phénomènes météorologiques paroxysmiques (tempêtes tropicales, ouragans, etc.). Il s’avère donc nécessaire pour la communauté scientifique comme pour les gestionnaires du littoral de bénéficier d’un cadre méthodologique et opérationnel de surveillance de l’évolution des milieux côtiers. En dehors des données qui serviront à la recherche appliquée, ce réseau servira à alimenter tous les organismes et institutions, demandeurs de chiffres nouveaux.../.. L'action 7 se propose de mettre en place une structure physique de type «observatoire » afin de mettre au point des méthodologies de détection et d'étude des modifications environnementales à partir des outils satellitaires, dans un contexte postcyclonique. L'objectif général sera de mettre au point des algorithmes de détection automatique des modifications environnementales à la suite d'un événement météo-marin de forte intensité (houles cycloniques, tempêtes, cyclones...), à partir d'une base de données d'images satellitales récentes et variées (différents satellites, différentes échelles et résolutions). Il s'agira ensuite de surveiller et caractériser les rythmes et les mécanismes d’évolution, d’adaptation et de résilience de différents milieux insulaires tropicaux face aux événements traumatiques.../...
 
 
 
 
Les objectifs principaux de cette action sont : - Valider un état de référence sur images satellites du trait de côte et des variabilités hors épisodes extrêmes. Automatisation d’un processus de calcul de la position du trait de côte. - Contribuer à la définition de la limite administrative du rivage pour permettre une gestion actualisée des 50 pas géométriques (urbanisation du littoral et protection des espaces naturels) et à la planification d’éventuels ouvrages de protection.
 
 
 
 
Afin d’analyser les forçages météorologiques sur le plan d’eau, nous avons étudié les données de vent et de pression atmosphérique. Nous disposions pour cette mission de deux stations météorologiques portables (Marque Davis, modèles Weather Monitor II et Vantage Pro 2).../...
 
 
 
 
Les instruments ont été déployés de façon à appréhender l’évolution et les différences spatiales et temporelles des conditions d’agitation sur les deux sites étudiés. Les déploiements des capteurs ont été effectués en PMT aussi bien à l’anse Diamant qu’à l’anse Michel. Les instruments employés lors de la campagne de mesures ont été programmés de façon identique. La durée d’enregistrement (burst) choisie correspondait à 9 minutes de mesures toutes les 15 minutes avec une fréquence de 2 Hz (soit 1080 mesures pour 15 minutes). Ce choix a été privilégié afin d’obtenir une bonne représentativité des paramètres des vagues et de leurs variations en prenant en considération la limitation d’utilisation liée aux batteries et aux capacités de stockage des données. Ce format standard de burst permet également de comparer nos données à celles issues de publications internationales concernant notre thématique de recherche.../...
 
 
 
 
Ce travail de recherche s’inscrit dans les travaux de caractérisation des dynamiques de plages martiniquaises (évolutions, érosion, dépôts, capacités d’encaissements, processus et rythmes de résilience…) en relation avec des paroxysmes météo-marins (ondes tropicales, houles cycloniques, impacts cycloniques directs…). Dans une optique de gestion des littoraux (aménagements des plages à vocation touristique, rechargements contre l’érosion…). Dans ce cadre, il est fondamental de mieux connaître les processus d’évolution et d’adaptation des plages dans un contexte d’évolutions environnementales rapides (raréfaction de la ressource sédimentaire volcanique et bioclastique, mutations environnementales à relier au changement climatique global, remontée du niveau marin…) .../...
 
 
 
 
Ma première approche de la géographie littorale a été déterminante dans le reste de ma formation. C’est en effet par la géomorphologie que j’ai approché pour la première fois cette spécialité géographique, une après-midi de croquis sur un lagon malgache dans une des universités la moins littorale de France : Cergy-Pontoise. C’est avec les mots de Jean-Noël Salomon (2004) que je découvrais aussi les grandes lignes de cette discipline avant de venir poursuivre mes études à Brest. C’est dans cette ville également que j’ai été sensibilisé à l’importance de connaître les bases de la géomorphologie littorale pour étudier cet espace, même dans ses dimensions humaines. Enfin, à travers les enseignements de mes professeurs de géomorphologie, messieurs Serge Suanez et Bernard Fichaut, j’ai pu approcher ces bases et avoir l’envie de les approfondir un peu plus lors de ce stage.../...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Instrumentation topographique pour profils de plages (Tachéomètre) et traitement des données sous Profiler.
 
 
 
 
Le logiciel Surfer 9, conçu par Golden Software, vous permet de réaliser des modèles numériques de terrain (MNT) issus des données que vous aurez récoltées sur le terrain via DGPS. Le principe de Surfer est le suivant : le logiciel vous permet de créer des grilles qui vont interpoler les données irrégulières de vos points x,y,z afin de les ordonnées. C’est à partir de ces grilles que l’ont pourra créer plusieurs types de cartes : base map, contour map, 3D surface, vector et bien d’autres…/...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Présentation de l'action 6.
 
 

Urbanisation
Date added

Order by : Name Date | Hits [ Ascendant ]
Ce rapport porte sur l’élaboration d’une méthodologie de probabilité d’implantation de l’habitat dispersé au moyen du modèle statistique Maxent. Cet outil, principalement utilisé en écologie des populations, permet d’évaluer la distribution spatiale potentielle de taxa grâce à des données d’observation accompagnées de variables environnementales. Le projet consistait initialement à éprouver l’efficacité de cette méthode statistique sur la modélisation du phénomène d’habitat dispersé, en vue d’une éventuelle publication scientifique.../...
 
 
 
 
L’action relative à l’étude des phénomènes liés au développement de l’urbanisation et de l’habitat diffus a pour objectif de mettre en évidence les dynamiques impliquées dans la production des espaces urbains. Cette action comporte trois volets : l’analyse du phénomène d’urbanisation, l’évaluation des risques naturels en zones urbaines, et enfin la réalisation d’une ontologie des formes urbaines.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Action 8 - Rapport d'avancement - Christian de Vassoigne
 
 
 
 
Poster de présentation de l'action 8 : Urbanisation
 
 
 
 
Dans ce travail, Je définis la « tache urbaine » comme l’ensemble des occupations du sol ‘‘urbanisés’’ ou ‘‘artificialisés’’ en émettant l’hypothèse que cette « tache urbaine » fait référence à des zones habitées. Cette hypothèse peut se valider sur le terrain, ou en couplant les résultats avec d’autres types de données (Bd IGN par exemple, données INSEE, etc. …). Les tests sont réalisés sur les communes suivantes : Fort-de-France, Lamentin, Robert et Rivière-Pilote.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Biodiversité

L'étude a pour objectif la constitution d’une base de connaissances ornithologiques et spectrales relative aux écosystèmes fréquentés par les limicoles dans les Petites Antilles, au départ de l’exemple de la Martinique. Ce travail préliminaire étudiera les potentialités de la télédétection pour la mise en évidence des sites susceptibles d’être favorables aux limicoles à l’échelle des Petites Antilles, sans devoir recourir à de longs et coûteux inventaires de terrain.
 
 
 
 
Présentation du Rapport de Catherine Godefroid.
 
 

 

Risques naturels

Dans le cadre du volet "Risques Naturels" du Projet CARIBSAT, nous nous proposons de réaliser une macro-simulation d'évacuation des populations littorales en cas de tsunami basée sur la notion d'accessibilité des zones refuge en Martinique. Notre analyse permettra : d'une part d’évaluer la faisabilité d’une évacuation face aux scénarios de tsunamis connus ou simulés, et d'autre part de révéler la vulnérabilité humaine face à ce risque jusque là sous-estimé. Ainsi, les résultats de cette étude fourniront de premiers éléments d’analyse pour la mise en œuvre d'outils opérationnels de gestion de crise spécifiques aux tsunamis.
 
 
 
 
L'objectif est, d'une part, de rassembler l'ensemble des informations liées aux manifestations éruptives à l'échelle régionale afin de relier leurs impacts dans une échelle spatiale et temporelle et, d'autre part, d'observer d'éventuelles logiques organisationnelles dans le déroulement de chaque éruption.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
L'objectif de ce rapport est de présenter, dans un premier temps, un certain nombre d'éléments contextuels concernant l'utilisation de la méthode RUSLE pour quantifier l'érosion hydrique en milieu tropical insulaire. La seconde partie détaille les choix méthodologiques retenus, les données utilisées et la mise en place du modèle d'aléa érosif sur l'île de la Martinique. Le troisième point de ce rapport concerne les perspectives notamment en ce qui concerne les possibles améliorations du modèle d'érosion.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Présentation faite à l'occasion de la rencontre "CaribbeanClusterRisks".
 
 
 
 
Présentation faite à l'occasion de la rencontre "CaribbeanClusterRisks".
 
 
 
 
Dans le contexte actuel de développement durable des territoires et face à la demande sociale toujours plus croissante de réduction des dommages liés aux catastrophes naturelles, la gestion des risques naturels occupe une place importante dans le discours politique actuel. Pourtant, malgré l'instauration des Plans de Prévention des Risques Naturels, on constate une augmentation des dommages liés aux phénomènes naturels de prés de 5% par an. Cette augmentation résulte bien souvent de l'accroissement d'enjeux installés en zone à risque. En plus de la concentration de populations et d'activités en zones menacées, l'insuffisante prise en compte des risques naturels dans l'urbanisation et la construction, les pratiques agricoles et les usages du sol inadaptés, le manque d'entretien des ouvrages de protection ou encore les aménagements inadéquats sont tout autant de facteurs qui contribuent à accroître la vulnérabilité des territoires face aux risques naturels.
 
 
 
 
Cette mission s'inscrit dans le cadre du volet Risques Naturels de l'Action 8 du Projet - CARIBSAT : Indicateurs Géographiques de Risques Naturels (IGRN), appliqués au territoire de la Communauté d'Agglomération de l'Espace Sud Martinique. Cette étude s'attache à définir les espaces urbanisés fortement soumis aux risques naturels en spatialisant l'ensemble des composantes du risque que sont les aléas, les enjeux et leurs vulnérabilités.
 
 
 
 
Un indicateur géographique de risque a pour but de comprendre et de situer les risques sur un territoire en intégrant toutes les composantes du risque que sont l’aléa et la vulnérabilité des enjeux. Le passage de la mesure du risque à sa mise en carte doit nécessairement prendre une forme synthétique et simplifiée garantie par la notion d’indicateur spatialisé ou géographique.
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour le projet CARIBSAT nous avons retenus 3 zonages de référence des aléas naturels à l'échelle du bassin caribéen et des Petites Antilles : sismique, submersion marine, volcanique.
 
 
 
 
 
 

Ressources

Moteur recherche

Visitors

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday657
mod_vvisit_counterYesterday536
mod_vvisit_counterThis week3567
mod_vvisit_counterThis month13495
mod_vvisit_counterAll706117